Mon programme

Yoga : quels bénéfices scientifiquement approuvés pour la santé ?

Dr Mancuso Vincent Ecrit par le Dr Mancuso Vincent le 19/03/2022
...

S’il est clair que l’auteur de cet article  n’est pas un gourou du yoga , il n’en demeure pas moins que les nombreuses vertus souvent avancées, dans un contexte ou cette pratique est un véritable business, nous obligent à tirer le vrai du faux sur les bénéfices en termes de santé.

I.) Le yoga pour les “Très” nuls.

 Le yoga est communément utilisé  dans le monde occidentale  pour décrire une forme  dérivée du Hatha Yoga qui vise à l'éveil spirituel par les postures physiques “ Asana” , la discipline du souffle prāṇāyāma “ et la méditation dhyāna. Aujourd'hui, on compte environ 2.5 millions de pratiquants.

II.) Les bénéfices du yoga sur la santé.

 Nous avons fait un tour de la littérature scientifique sur les bienfaits du yoga dans les maladies chroniques. Les méta-analyses sont concentrés essentiellement sur quatre thèmes : les pathologies neuro psychologiques ( anxiété, dépression, insomnie … ) , les facteurs de risques cardiovasculaires ( HTA, diabète, Dyslipidémie ), les pathologies respiratoires ( Asthme , BPCO ) , les pathologies ostéo-articulaires ( lombalgies, cervicalgies chroniques …)

   a) Pathologies neuropsychologiques.

 Le yoga représente un traitement auxiliaire intéressant dans les troubles anxieux , dépressifs et troubles du sommeil (1–4). En ce qui concerne l'arrêt du tabac, l’association yoga + thérapie cognitivo comportementale  ( TCC ) était plus efficace que les exercices physiques ( aérobie, résistance ou mixte) . On ne peut malheureusement évaluer à quel point le yoga est responsable de cet effet par rapport à la TCC (5).

  b) Facteurs de risque cardiovasculaire

 Le yoga a témoigné de son efficacité sur la réduction de la tension artérielle, de l'hémoglobine glyquée, du LDLc (6–14).A noter que les résultats des études concernant la tension artérielle montrent que les bénéfices sont d’autant meilleurs lorsque les exercices de souffles sont inclus dans les séances.

   c) Pathologies respiratoires

 Les pranamaya ont été essentiellement étudiés dans l’asthme et la BPCO avec des résultats positifs sur le périmètre de marche, la qualité de vie et la dyspnée ( l'essouflement ). Les résultats ne sont pas retrouvés dans le yoga dit postural(1,15–17).

   d) Pathologies ostéo-articulaires

Les études montrent un bénéfice du yoga  en terme de réduction de la douleur, de mobilité et de qualité de vie dans les lombalgies et cervicalgies chroniques et les pathologies ostéo-articulaires comme la  gonarthrose (18-21).

   e) Les autres vertues potentielles

Le yoga représente un traitement auxiliaire efficace sur les symptômes relatifs aux cancers comme la douleur ou la fatigue (22–24). Une méta-analyse a montré une possible amélioration sur les capacités cognitives (25).

   f) Les autres vertues  qui nécessitent des données supplémentaires.

Certains exercices  de yoga visent à booster l'immunité. Nous n’avons retrouvé ce jour qu’une méta-analyse, qui retrouve une diminution des marqueurs de l'inflammation. Néanmoins, cette diminution nous semble trop faible pour être considérée comme signifiant. Des études sur les effets cliniques sont attendues pour porter des conclusions.

III) Le yoga est-il plus bénéfique que les autres types d'activité physique ?

La principale complexité de cette question vient du fait de l'hétérogénéité des protocoles :  Temps, durée, composition des groupes, point de comparaison. Si on peut par exemple comparer 30  min de vélo à 30 min de yoga, les résultats seront différents en fonction du corps de la séance de yoga, de l’intensité et des protocoles des exercices de vélo, du professeur etc… Autant de facteurs qui limitent la possibilité de conclure.  Néanmoins, les études  témoignent généralement d’ une meilleur adhérence au yoga par rapport aux exercices.

IV) Quels sont les principaux freins possibles au développement du yoga dans la médecine occidentale ?

Malgré les nombreux bénéfices tirés , le yoga à visée médicale peine à se développer dans le monde occidentale. Nous avons identifié plusieurs facteurs possibles : 

- Le caractère très commercial du yoga: le nombre de coach yogis a explosé ces dernières années. La certification pour les yogis n’est pas homogène et est régis par différentes écoles.

- Le caractère hétérogène des protocoles : les protocoles de yoga sont tous distincts entre les études.

- La qualité des enseignements: Le yoga fait partie de ces disciplines  qui sont très dépendantes de la qualité de l’enseignement.

- Le manque de formations des médecins aux thérapies non médicamenteuses comme le yoga.

V.) Conclusion

  Même s’il est difficile du fait de la grande difficulté de reproductibilité entre les études  de comparer le yoga aux autres thérapies ou exercices, la balance bénéfice risque reste excellente. Nous avons décidé de ce fait de l’inclure dans votre protocole personnalisé. L’apport de la  digitalisation, le travail en équipe avec des coachs expérimentés et le retour expérience patient,  permettra d’affiner au mieux les série d’exercices de yoga posturals et respiratoires les plus adaptés a votre profil santé.

VI.) Bibliographie

1. Li Z, Liu S, Wang L, Smith L. Mind-Body Exercise for Anxiety and Depression in COPD Patients: A Systematic Review and Meta-Analysis. Int J Environ Res Public Health. 18 déc 2019;17(1).

2. Wang W-L, Chen K-H, Pan Y-C, Yang S-N, Chan Y-Y. The effect of yoga on sleep quality and insomnia in women with sleep problems: a systematic review and meta-analysis. BMC Psychiatry. 1 mai 2020;20(1):195.

3. Cramer H, Lauche R, Anheyer D, Pilkington K, de Manincor M, Dobos G, et al. Yoga for anxiety: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Depress Anxiety. sept 2018;35(9):830‑43.

4. Cramer H, Lauche R, Langhorst J, Dobos G. Yoga for depression: a systematic review and meta-analysis. Depress Anxiety. nov 2013;30(11):1068‑83.

5. Klinsophon T, Thaveeratitham P, Sitthipornvorakul E, Janwantanakul P. Effect of exercise type on smoking cessation: a meta-analysis of randomized controlled trials. BMC Res Notes. 6 sept 2017;10(1):442.

6. Park S-H, Han KS. Blood Pressure Response to Meditation and Yoga: A Systematic Review and Meta-Analysis. J Altern Complement Med N Y N. sept 2017;23(9):685‑95.

7. Cramer H, Lauche R, Haller H, Steckhan N, Michalsen A, Dobos G. Effects of yoga on cardiovascular disease risk factors: a systematic review and meta-analysis. Int J Cardiol. 1 mai 2014;173(2):170‑83.

8. Jayawardena R, Ranasinghe P, Chathuranga T, Atapattu PM, Misra A. The benefits of yoga practice compared to physical exercise in the management of type 2 Diabetes Mellitus: A systematic review and meta-analysis. Diabetes Metab Syndr. sept 2018;12(5):795‑805.

9. Chu P, Gotink RA, Yeh GY, Goldie SJ, Hunink MGM. The effectiveness of yoga in modifying risk factors for cardiovascular disease and metabolic syndrome: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Eur J Prev Cardiol. févr 2016;23(3):291‑307.

10. Thind H, Lantini R, Balletto BL, Donahue ML, Salmoirago-Blotcher E, Bock BC, et al. The effects of yoga among adults with type 2 diabetes: A systematic review and meta-analysis. Prev Med. déc 2017;105:116‑26.

11. Wu Y, Johnson BT, Acabchuk RL, Chen S, Lewis HK, Livingston J, et al. Yoga as Antihypertensive Lifestyle Therapy: A Systematic Review and Meta-analysis. Mayo Clin Proc. mars 2019;94(3):432‑46.

12. Wang J, Xiong X, Liu W. Yoga for essential hypertension: a systematic review. PloS One. 2013;8(10):e76357.

13. Cramer H, Langhorst J, Dobos G, Lauche R. Yoga for metabolic syndrome: A systematic review and meta-analysis. Eur J Prev Cardiol. déc 2016;23(18):1982‑93.

14. Hartley L, Dyakova M, Holmes J, Clarke A, Lee MS, Ernst E, et al. Yoga for the primary prevention of cardiovascular disease. Cochrane Database Syst Rev. 13 mai 2014;(5):CD010072.

15. Yang Z-Y, Zhong H-B, Mao C, Yuan J-Q, Huang Y-F, Wu X-Y, et al. Yoga for asthma. Cochrane Database Syst Rev. 27 avr 2016;4:CD010346.

16. Cramer H, Posadzki P, Dobos G, Langhorst J. Yoga for asthma: a systematic review and meta-analysis. Ann Allergy Asthma Immunol Off Publ Am Coll Allergy Asthma Immunol. juin 2014;112(6):503-510.e5.

17. Cramer H, Haller H, Klose P, Ward L, Chung VC, Lauche R. The risks and benefits of yoga for patients with chronic obstructive pulmonary disease: a systematic review and meta-analysis. Clin Rehabil. déc 2019;33(12):1847‑62.

18. Lauche R, Hunter DJ, Adams J, Cramer H. Yoga for Osteoarthritis: a Systematic Review and Meta-analysis. Curr Rheumatol Rep. 23 juill 2019;21(9):47.

19. Holtzman S, Beggs RT. Yoga for chronic low back pain: a meta-analysis of randomized controlled trials. Pain Res Manag. oct 2013;18(5):267‑72.

20. Geneen LJ, Moore RA, Clarke C, Martin D, Colvin LA, Smith BH. Physical activity and exercise for chronic pain in adults: an overview of Cochrane Reviews. Cochrane Database Syst Rev. 14 janv 2017;1:CD011279.

21. Goode AP, Coeytaux RR, McDuffie J, Duan-Porter W, Sharma P, Mennella H, et al. An evidence map of yoga for low back pain. Complement Ther Med. avr 2016;25:170‑7.

22. Dong B, Xie C, Jing X, Lin L, Tian L. Yoga has a solid effect on cancer-related fatigue in patients with breast cancer: a meta-analysis. Breast Cancer Res Treat. août 2019;177(1):5‑16.

23. Panchik D, Masco S, Zinnikas P, Hillriegel B, Lauder T, Suttmann E, et al. Effect of Exercise on Breast Cancer-Related Lymphedema: What the Lymphatic Surgeon Needs to Know. J Reconstr Microsurg. janv 2019;35(1):37‑45.

24. Cramer H, Lauche R, Klose P, Lange S, Langhorst J, Dobos GJ. Yoga for improving health-related quality of life, mental health and cancer-related symptoms in women diagnosed with breast cancer. Cochrane Database Syst Rev. 3 janv 2017;1:CD010802.

25. Gothe NP, McAuley E. Yoga and Cognition: A Meta-Analysis of Chronic and Acute Effects. Psychosom Med. sept 2015;77(7):784‑97.